14 mai 2015

Arts de Chine: cloisonnés et jade ...

Comme promis, voilà la suite de mon précédent article-reportage sur les artisanats d'art chinois.

Aujourd'hui, deux autres activités très spécifiques: les cloisonnés , et le travail du jade.

Les cloisonnés chinois.


Voilà vraiment une production typique de l'Empire du Milieu que celui de ces merveilleux objets parés de mille couleurs que sont les cloisonnés !
On n'en connaît pas les origines exactes, certains historiens affirment que cette technique est venu d'occident et a été introduite en Chine au XIII ième siècle, d'autres qu'il s'agit d'une invention chinoise du XI ou XII ième siècle, mais quoi qu'il soit c'est bien en Chine que cet artisanat d'art s'est fait depuis bien longtemps ses lettres de noblesse .

Voilà que quoi il s'agit :

L'artisan donne d'abord une forme désirée à une plaque de cuivre rouge pour former le fond. Ce peut être un vase, un plat, une sculpture ou tout autre objet, ou même une simple plaque qui deviendra un tableau.
Le dessinateur grave ensuite sur le cuivre un ensemble de motifs, dont la complexité fera ensuite la valeur du cloisonné.
Façonnage et collage du fil de cuivre sur le support.

On colle alors dessus des fils ou des bandes de cuivre très fines : c'est ce « cloisonnage » qui constituera les traits du dessin.
Les fils et bandes adhèrent au fond grâce à une colle à base de racines d' orchidées, le collage définitif sera obtenu après cuisson.
Les alvéoles ainsi obtenues sont remplies au pinceau d'émail de différentes couleurs. 

Remplissage des alvéoles avec des émaux de couleurs.


Plusieurs cuissons de ces émaux sont nécessaires afin d’obtenir un résultat uniforme,  tous les colorants n'ayant pas le même point de fusion. Le tout est ensuite poncé et poli .

 Quelques exemples de cette production, vues à une fabrique des Cloisonnés de Pékin.

Grand vase en cloisonné blanc et bleu, motifs de pivoines traditionnels

Pot en dégradé de couleurs .
Cloisonné chinois vu en détail.


Et ci-dessous un dérivé de cette technique : le cloisonné dit « à jours » :  les alvéoles sont collées sur un support en cuivre fin qui est ensuite dissous avec des acides. Il n'y a donc pas de fond et cela permet ce magnifique effet dentelle ...
Coupe en cloisonné à jours


Pour en savoir plus et accéder à des sites marchands: 

 

 Le Jade


Comme la soie, les chinois antiques sont les premiers à avoir travaillé le jade, les premiers objets découverts dans le nord-est de la Chine étant datés de environ -5000 avant JC.

En Occident  le jade est considéré comme une pierre semi-précieuse , ou même ccomme une simple pierre dure , comme  l’onyx,  le lapis lazuli, la turquoise, ou  la malachite.
Mais il n’en est pas de même en Chine et en Extrême-Orient, où le jade est considéré comme la plus précieuse des pierres précieuses. Depuis l'antiquité le jade est donc associé à la puissance et d' aucuns lui ont même attribuées des vertus magiques !

Le Jade n'est pas forcément vert clair, il peut être presque blanc, ou vert pomme, ou vert foncé, ou jaune ou orangé, ou même carrément pourpre, et plus il comporte de couleurs et plus il a de valeur !

Voilà quelques exemples de belles réalisations en jade, vues à Xi'An , un des haut lieux du travail du jade actle, ou au Musée de Shangaï pour les pièces anciennes .

Ci-dessous, un disque Bi (prononcez "Pi") très ancien , très fin et translucide et finement gravé .

Disque Bi, IIième siècle après JC, Musée de Shangaï

Pot à pinceaux en jade sculpté, Musée de Shangaï

Danseuse en jade sculpté, production contemporaine, Xi'an

Vase en jade jaune orangé sculpté, production contemporaine, Xi'an

Si cet article vous a intéressé, lisez la première partie : 


Je vous souhaite de bons et beaux voyages !

Martine Belmon
Artiste Peintre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire