19 avril 2013

Têtes de clouds !

Le cloud est partout, il s'insinue dans notre quotidien, virtualité censée protéger nos données importantes, il s'étend, se veut rassurant mais tout de même, on peut se poser la question : qui contrôle quoi ?


Par hasard, j'ai rencontré de vrais clouds qui ne me rendent pas parano et qui, en plus, sont poétiques, pratiques et innovants ! Et, pour la touche de classe, ça ne sert à rien et c'est beau...
Jeux de couleurs et de reliefs



Les clouds sont nés en 2009 de l'imagination des designers Ronan et Erwan Bouroullec. Déjà 4 ans et je n'avais rien vu...

C'est un système modulaire dont l'idée principale est d'être facile à installer, à l 'aide de rubans élastiques et à assembler. Tout comme le nuage, le cloud prend différentes formes, en 2D ou en relief, il s'allonge ou rétrécit au fur et à mesure des envies. Une sorte d'origami géant...



Son aspect quasi organique évoque le végétal qui croît naturellement de façon anarchique, désordonnée.



Au-delà de son apparence purement décorative, on peut utiliser le cloud en tant que séparation de pièce. Séparation "molle", quelque peu informelle qui possède l'avantage de créer une bonne isolation phonique.

 
 

Les frères Bouroullec expliquent que les clouds constituent une étape de leur recherche pour réintroduire le textile dans les intérieurs, textile qui apporte chaleur et douceur à l'environnement.

Photos Ligne Roset
 
 
 
Les clouds sont distribués par Ligne Roset, en boîtes de 8 ou 24 modules, double-face et bicolores, en Trevira ou en laine de chez Kvadrat. 
 
 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire