03 mars 2013

UP-CYCLING

A une époque où la décoration évolue du standardisé à l’individuel, le détournement des objets est devenu une valeur sûre. Le recyclage est en accord avec son temps de consommation responsable et de crise économique. Les matériaux ne se cantonnent plus à une utilisation basique, ils évoluent, s’allègent, deviennent beaux.


Certains artistes n’hésitent pas à prendre des risques en pratiquant une démarche originale, l’up-cycling. C’est l’anglicisme qui désigne le fait de créer des produits recyclés de meilleure qualité d'usage que les matériaux récupérés. Ce terme est apparu en 1994, inventé par Reiner Plitz, ancien ingénieur mécanique allemand reconverti dans l’aménagement intérieur qui, lors d’une interview, indiquait combien il était consterné par la façon dont le recyclage était réalisé «ils écrasent et détruisent tout alors qu’il faudrait donner plus de valeur aux objets créés… c’est-à-dire faire du upcycling ».

Tide Chandelier

Ce processus de transformation est né tout naturellement dans les pays en voie de développement, puis est devenu une source d’inspiration pour les designers occidentaux.


L’exposition « Design contre design » qui s’est tenue au Grand Palais à Paris fin 2007, mettait déjà en scène, entre autres, des objets design conçus à partir de produits de récupération, comme le fameux lustre « Tide Chandelier » composé d'objets trouvés sur les plages du Kent en 1996 par Stuart Haygarth.
Tableau Kodak d'Axel Icard
 
 



Aujourd'hui, Raoul W. ou encore Axel Icard créent des tableaux, lampes et objets décoratifs à partir de nos objets du quotidien, les transforment en oeuvres uniques et esthétiques !

Lampe téléphone par Raoul W.

 
Corinne Caradec, décoratrice d'intérieur
Création de Raoul.W

 
 




 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire